Proverbs of Solomon, глава 13

Un fils sage écoute l’instruction de son père,

Mais le moqueur n’écoute pas la réprimande.

\v 2Par le fruit de la bouche on jouit du bien;

Mais ce que désirent les perfides, c’est la violence.

Celui qui veille sur sa bouche garde son âme;

Celui qui ouvre de grandes lèvres court à sa perte.

L’âme du paresseux a des désirs qu’il ne peut satisfaire;

Mais l’âme des hommes diligents sera rassasiée.

Le juste hait les paroles mensongères;

Le méchant se rend odieux et se couvre de honte.

\v 6La justice garde celui dont la voie est intègre,

Mais la méchanceté cause la ruine du pécheur.

\v 7Tel fait le riche et n’a rien du tout,

Tel fait le pauvre et a de grands biens.

La richesse d’un homme sert de rançon pour sa vie,

Mais le pauvre n’écoute pas la réprimande.

\v 9La lumière des justes est joyeuse,

Mais la lampe des méchants s’éteint.

C’est seulement par orgueil qu’on excite des querelles,

Mais la sagesse est avec ceux qui écoutent les conseils.

\v 11La richesse mal acquise diminue,

Mais celui qui amasse peu à peu l’augmente.

\v 12Un espoir différé rend le cœur malade,

Mais un désir accompli est un arbre de vie.

Celui qui méprise la parole se perd,

Mais celui qui craint le précepte est récompensé.

\v 14L’enseignement du sage est une source de vie,

Pour détourner des pièges de la mort.

Une raison saine a pour fruit la grâce,

Mais la voie des perfides est rude.

Tout homme prudent agit avec connaissance,

Mais l’insenséfait étalage de folie.

Un envoyé méchant tombe dans le malheur,

Mais un messager fidèle apporte la guérison.

La pauvreté et la honte sont le partage de celui qui rejette la correction,

Mais celui qui a égard à la réprimande est honoré.

Un désir accompli est doux à l’âme,

Mais s’éloigner du mal fait horreur aux insensés.

Celui qui fréquente les sages devient sage,

Mais celui qui se plaît avec les insensés s’en trouve mal.

Le malheur poursuit ceux qui pèchent,

Mais le bonheur récompense les justes.

L’homme de bien a pour héritiers les enfants de ses enfants,

Mais les richessesdu pécheur sontréservées pour le juste.

Le champ que défriche le pauvre donneune nourriture abondante,

Mais tel périt par défaut de justice.

Celui qui ménagesa verge hait son fils,

Mais celui qui l’aime cherche à le corriger.

Le juste mange etsatisfait son appétit,

Mais le ventre des méchants éprouve la disette.