Proverbs of Solomon, глава 18

Celui qui se tient à l’écart cherche ce qui lui plaît,

Il s’irrite contre tout ce qui est sage.

Ce n’est pas à l’intelligence que l’insensé prend plaisir,

C’est à la manifestation de ses pensées.

Quand vient le méchant, vient aussi le mépris;

Et avec la honte, vient l’opprobre.

Les paroles de la bouche d’un homme sont des eaux profondes;

La source de la sagesse est un torrent qui jaillit.

\v 5Il n’est pas bon d’avoir égard à la personne du méchant,

Pour faire tort au juste dans le jugement.

Les lèvres de l’insensé se mêlent aux querelles,

Et sa bouche provoque les coups.

La bouche de l’insensécause sa ruine,

Et ses lèvres sontun piège pour son âme.

\v 8Les paroles du rapporteur sont comme des friandises,

Elles descendent jusqu’au fond des entrailles.

Celui qui se relâche dans son travail

Est frère de celui qui détruit.

Le nom de l’Éternel estune tour forte;

Le juste s’y réfugie, et se trouve en sûreté.

\v 11La fortune est pour le riche une ville forte;

Dans son imagination, c’est une haute muraille.

\v 12Avant la ruine, le cœur de l’homme s’élève;

Mais l’humilité précède la gloire.

Celui qui répond avant d’avoir écouté

Fait un acte de folie et s’attire la confusion.

L’esprit de l’homme le soutient dans la maladie;

Mais l’esprit abattu, qui le relèvera?

Un cœur intelligent acquiert la science,

Et l’oreille des sages cherche la science.

Les présents d’un homme lui élargissent la voie,

Et lui donnent accès auprès des grands.

Le premier qui parle dans sa cause paraît juste;

Vient sa partie adverse, et on l’examine.

Le sort fait cesser les contestations,

Et décide entre les puissants.

Des frères sont plus intraitables qu’une ville forte,

Et leurs querelles sont comme les verrous d’un palais.

\v 20C’est du fruit de sa bouche que l’homme rassasie son corps,

C’est du produit de ses lèvres qu’il se rassasie.

La mort et la vie sont au pouvoir dela langue;

Quiconque l’aime en mangera les fruits.

\v 22Celui qui trouve une femme trouve le bonheur;

C’est une grâce qu’il obtient de l’Éternel.

Le pauvre parle en suppliant,

Et le riche répond avec dureté.

Celui qui a beaucoup d’amis les a pour son malheur,

Mais il est tel ami plus attaché qu’un frère.